Nos observatoires

 

Gardons le contact

BioLit

Depuis une vingtaine d’années la quantité d’algues brunes semble diminuer en certains points du littoral. Les algues brunes que nous étudions sont alors remplacées par des huîtres, des moules, ou encore des patelles. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer cette disparition : le changement climatique, le nombre de visiteurs croissants sur le bord de mer, les pollutions, des espèces invasives qui empêchent le développement des algues brunes, la prolifération de certains herbivores, comme les patelles... Grâce à vos observations, les scientifiques de Planète Mer et du Muséum national d’Histoire naturelle, essayeront de répondre à ces interrogations !

 

Des algues qui disparaissent ?

Littorines des rochers

© Planète Mer

Depuis une vingtaine d’années, sans que les scientifiques ne sachent véritablement pourquoi, la quantité d’algues brunes semble diminuer sur certains endroits. Ceci se traduit par un changement du recouvrement des algues sur les rochers (hauteur et abondance des masses algales), mais aussi par un changement des espèces présentes. Les algues brunes que nous étudions peuvent alors être remplacées par des huîtres, des moules, ou encore des patelles. Ces changements modifient la quantité de ressources disponible pour les communautés de gastéropodes.

Plusieurs hypothèses peuvent expliquer pourquoi ces algues brunes disparaissent :

  • le changement climatique, 

  • le nombre de visiteurs croissants sur le bord de mer,

  • les pollutions,

  • des espèces invasives qui empêchent le développement des algues brunes,

  • la prolifération de certains prédateurs, comme les patelles, au point de limiter le développement des algues brunes.

Autant d’interrogations que les scientifiques vont essayer de comprendre grâce à vos observations ! Pour le moment, leur principale hypothèse est que plusieurs de ces facteurs agissent ensemble.
Page modèle: 

 Nous suivre sur facebook