Nos observatoires

 

Gardons le contact

BioLit

Depuis une vingtaine d’années la quantité d’algues brunes semble diminuer en certains points du littoral. Les algues brunes que nous étudions sont alors remplacées par des huîtres, des moules, ou encore des patelles. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer cette disparition : le changement climatique, le nombre de visiteurs croissants sur le bord de mer, les pollutions, des espèces invasives qui empêchent le développement des algues brunes, la prolifération de certains herbivores, comme les patelles... Grâce à vos observations, les scientifiques de Planète Mer et du Muséum national d’Histoire naturelle, essayeront de répondre à ces interrogations !

 

L’importance des algues brunes pour la vie des estrans rocheux.

Monodonte sur un Fucus spiralé

© Tristan DIMEGLIO

Les algues brunes fournissent de la nourriture et un habitat pour les nombreuses espèces qui y vivent. Le Fucus vésiculeux et l’Ascophylle noueux sont, par exemple, à la base du régime alimentaire de nombreux gastéropodes comme la Littorine jaune. 

Lorsque l’algue meurt ou lorsqu’elle est arrachée lors de tempêtes, elle est transportée par les courants sur les côtes et tout autour de son lieu d’origine. En se décomposant, l’algue remettra en service de la matière organique assimilable pour tous les écosystèmes voisins.

 

Enfin, les algues brunes retiennent l’eau de mer comme de véritables éponges et participent ainsi au maintien d’un taux d’humidité important à marée basse. C’est cette humidité qui permet aux espèces marines de continuer à vivre lorsque la marée est basse sans souffrir du manque d’eau.

 
Page modèle: 

 Nous suivre sur facebook