Nos observatoires

 

Gardons le contact

BioLit

Depuis une vingtaine d’années la quantité d’algues brunes semble diminuer en certains points du littoral. Les algues brunes que nous étudions sont alors remplacées par des huîtres, des moules, ou encore des patelles. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer cette disparition : le changement climatique, le nombre de visiteurs croissants sur le bord de mer, les pollutions, des espèces invasives qui empêchent le développement des algues brunes, la prolifération de certains herbivores, comme les patelles... Grâce à vos observations, les scientifiques de Planète Mer et du Muséum national d’Histoire naturelle, essayeront de répondre à ces interrogations !

 

Le mode de vie des bigorneaux

Une littorine obtuse sur un Fucus vésiculeux

© Biolit

Au milieu des grandes algues brunes présentes sur les rochers, vous trouverez de nombreux coquillages aux multiples formes et couleurs. Les algues les abritent et leur apportent la nourriture dont ils ont besoin.

 

Mais attention, chacun « sa maison » et ses préférences ! Certaines espèces ne se trouvent que sur le haut du bord de mer, car elles y préfèrent la sécheresse lorsque la mer se retire à marée basse. C'est le cas par exemple de la littorine des rochers qui vit au niveau des pelvéties, premières algues brunes que l'on peut trouver sur le haut de l’estran.

 

D'autres espèces affectionnent les milieux plus humides, qui restent plus longtemps sous l'eau lors des marées basses. Ces espèces vont donc se retrouver plus bas sur l'estran, au milieu d'espèces algales plus denses. C'est le cas par exemple de la littorine obtuse qui vit et se nourrit de fucus vésiculeux. Ce petit coquillage ressemble fortement aux flotteurs de l'algue où il vit, ce qui lui permet de passer inaperçu dans son habitat

Page modèle: 

 Nous suivre sur facebook