Nos observatoires

 

Gardons le contact

Placettes à vers de terre

Les vers de terre sont très important pour le bon fonctionnement des sols : ils favorisent la pénétration de l’eau grâce à leurs galeries, enrichissent le sol avec des fragments de végétaux morts et favorisent la végétation. Une baisse importante du nombre de vers a des conséquences très négatives sur les cultures de plantes ou sur la santé du sol en général : si le sol est fréquemment piétiné ou labouré leur nombre peut chuter de 50 à 80% ! Pour évaluer l’état de santé des populations de vers de terre en ville, des chercheurs de l'Observatoire Participatif des Vers de Terre (Université Rennes 1) ont besoin de votre aide : à vos pots de moutarde !

 

Faire connaissance avec les vers de terre

Les différentes espèces de vers de terre peuvent être classées en trois grands groupes, en fonction notamment de leur mode de vie :

  • Les espèces épigées : Ces vers vivent à la surface du sol (dans les litières de feuilles, le compost, le fumier etc…). Ils sont petits (< 5cm), agiles et de couleur rouge-brun (couleur qui les protège des UV). Ils consomment de la matière végétale morte trouvée à la surface du sol.
  • Les espèces endogées : Ces espèces, de couleur pâle (rose, gris-clair, vert), creusent des galeries horizontales (ou presque). Elles se nourrissent de matière organique morte (ex. bouts de racines mortes) et ne consomment jamais les parties vivantes des plantes.
  • Les espèces anéciques : Les anéciques sont de grands vers (> 10 cm) qui creusent des galeries quasiment verticales dont les parois sont tapissées de leurs déjections. Ils font des aller-retours entre le sous-sol et la surface du sol. Ces espèces puissantes tirent des matières végétales à la surface du sol (ex. feuilles) pour les enfouir dans leurs galeries. C’est à ce groupe qu’appartient le Lombric commun, bien connu des pêcheurs.
     

Organisation générale des vers de terre

Schéma d’un vers de terre en coupe transversale (= vue de dessus)

© Sébastien TURPIN | Vigie-Nature École

Quelques attributs des vers de terre

Les vers de terre ont un corps mou, segmenté en de nombreux anneaux (jusqu’à 400 pour des espèces françaises !). Ce corps segmenté en anneaux permet de classer les vers de terre dans le groupe des annélides.
Chaque anneau possède 8 petites soies qui permettent notamment au ver d’avancer dans le sol.
Lorsque le ver atteint son âge adulte, un clitellum se développe sur le premier tiers de son corps. Ce clitellum a un rôle très important dans la reproduction du ver.

Place dans la classification

Arbre replaçant la position des vers de terre parmi une collection d’animaux du sol.

© Sébastien TURPIN | Vigie-Nature École

C’est à partir des caractères ci-dessus que nous pouvons construire ce schéma en groupes emboîtés replaçant la position des vers de terre parmi une collection d’animaux se retrouvant facilement dans les premières couches du sol.

 Nous suivre sur facebook