Nos observatoires

 

Gardons le contact

Placettes à vers de terre

Les vers de terre sont très important pour le bon fonctionnement des sols : ils favorisent la pénétration de l’eau grâce à leurs galeries, enrichissent le sol avec des fragments de végétaux morts et favorisent la végétation. Une baisse importante du nombre de vers a des conséquences très négatives sur les cultures de plantes ou sur la santé du sol en général : si le sol est fréquemment piétiné ou labouré leur nombre peut chuter de 50 à 80% ! Pour évaluer l’état de santé des populations de vers de terre en ville, des chercheurs de l'Observatoire Participatif des Vers de Terre (Université Rennes 1) ont besoin de votre aide : à vos pots de moutarde !

 

Régime alimentaire

Turricules de vers de terre

© Lamiot | Wikimedia commons CC

N’ayant pas de dent, les vers de terre ne peuvent pas manger directement les végétaux morts : ils doivent d’abord être décomposés par d’autres organismes du sol comme des champignons et des bactéries. Les vers de terre vont donc enfouir des feuilles et des restes de végétaux dans la partie supérieure des galeries. Ces végétaux seront recouverts d’excréments, offrant ainsi aux microorganismes (bactéries, unicellulaires, champignons microscopiques…) des conditions idéales pour entamer la décomposition de ces végétaux.
En mangeant de la matière organique en décomposition, les vers de terre avalent aussi de grandes quantités de terre minérale, qui vont se mélanger avec les microorganismes vivant dans leur intestin. Ses excréments, qu'on appelle turricule, sont riches en éléments nutritifs qui seront réutilisés par les autres organismes vivants dans le sol.
Les vers mangent jusqu’à la moitié de leur poids par jour.

 Nous suivre sur facebook