Opération Escargots

Noé et le Muséum national d’Histoire naturelle ont lancé l’Opération Escargots. Son principe est simple : les élèves sont invités à chercher les escargots et les limaces dans leurs cours d’établissements, à les identifier et à transmettre leurs observations aux scientifiques du Muséum. En participant à cet observatoire vous aiderez les scientifiques à mieux comprendre l’importance des espaces verts et de leur mode de gestion pour ces es. Il n’est pas nécessaire d’être malacologue : nous vous fournissons ici tous les outils pour identifier ces espèces. Toutes les observations sont importantes, nous comptons sur vous !

Titre pour la séquence "Étapes"
Comment participer ?
Etapes
Titre de l'étape
Étape n°1 : Se familiariser avec le protocole Opération Escargots
Texte

 

Visionner la vidéo de présentation :

 

Le principe du protocole :

  1. Posez une planche en bois sur le sol. Il doit s’agir de bois brut non verni et non traité (ne pas prendre de contre-plaqué ou de bois de palette). Chaque côté de la planche doit mesurer entre 30 cm et 50 cm (par exemple, votre planche peut être un carré de 40 cm sur 40 cm), avec une épaisseur de 1,5 cm au minimum.
    Surélevez un côté de la planche avec un caillou ou un bout de bois pour que les es les plus grosses puissent elles aussi se glisser dessous pour s’abriter. Pensez à enlever les coquilles d’escargots morts pour ne pas fausser les comptages. Il faudra ensuite patienter au moins 1 mois (ou plus longtemps si vous le souhaitez) avant de pouvoir soulever votre planche et faire l’inventaire des escargots.
  2. Déterminez et comptez les escargots, les limaces et autres petites bêtes ! Pendant les périodes de comptage, par un jour de beau temps, soulevez votre planche pour réaliser vos comptages. Si vous trouvez des coquilles vides, comptez-les également puis retirez-les pour ne pas les recompter la prochaine fois. Répétez-les tous les mois, si possible.
  3. A la fin de votre comptage, replacez chaque planche au même endroit pour le prochain comptage.

 

Titre de l'étape
Étape n°2 : Téléchargez le livret de participation
Texte

 

Pour participer, vous aurez besoin des documents suivants :

Titre de l'étape
Étape n°3 : Préparez et planifiez vos observations
Texte

 

Quand participer ?

Toute l’année, mais vous verrez probablement peu ou pas d’escargot en hiver. Vous n’êtes pas obligé(e) de faire des comptages chaque mois.

 

Que prévoir avant ?

Quelle sera la zone la plus riche en escargots et en limaces ?
Pensez à placer la ou les planche(s) un mois au minimum avant l’activité avec votre classe en privilégiant un endroit peu accessible aux élèves. N’hésitez pas à poser plusieurs planches, pourquoi pas, dans des milieux variés (pelouse, haie...) pour pouvoir faire des comparaisons avec vos élèves. Pour ne pas les confondre, nommez-les avec un peu de peinture ou en les gravant. Enfin, pour maximiser les chances d’observer des escargots, vous pouvez placer vos planches au nord d’un obstacle (arbre, bâtiment...).

Entraînez vos élèves
N’hésitez pas à collectionner des coquilles d’escargots vides. Vous pourrez ainsi entraîner vos élèves à la  détermination en classe : la séance sur le terrain n’en sera que plus facile !

Le matériel nécessaire (par groupe de 3-4 élèves)

  • 1 planche en bois posée au moins un mois avant le jour du comptage ;
  • 1 loupe à main ;
  • 1 livret de participation ;
  • 1 appareil photo (facultatif).

 

Quelques précisions sur le protocole

Pourquoi placer des planches en bois pour observer des escargots ?
Les escargots et les limaces aiment les endroits humides. Lorsqu’il pleut, le bois de vos planches se gorge d’eau et constitue donc un excellent abri humide pour les escargots par temps sec.


Quelle essence de bois choisir pour mes planches ?
Il doit s’agir de planches en bois brut non verni et non traité (ne pas prendre de contre-plaqué ou de bois de palette). Les vernis, colles et autres traitements risquent
de modifier la porosité de la planche tout en ayant un effet répulsif potentiel sur les escargots. L’essence du bois semble influencer la présence de es : les planches en pin seraient, par exemple, moins attractives que celles en peuplier.


Pourquoi patienter un mois ?
Les escargots ne sont pas très rapides, il faut donc un minimum de temps pour qu’ils s’installent sous vos planches (il faut parfois attendre plus d’un mois). Une
fois installées, vos planches pourront rester en place aussi longtemps que vous le souhaitez.

 

Titre de l'étape
Étape n°4 : Identifiez et envoyez vos données
Texte

 

Quelques informations sur la détermination des escargots et des limaces

En France, il existe plusieurs centaines d'espèces d'escargots, certaines sont très petites et très difficiles à déterminer. L'Opération Escargots s'intéresse uniquement à 31 es (ou groupes d'espèces semblables) assez grandes (plus de 5 mm), communes et susceptibles d'être rencontrées près des habitations. Dans le livret de participation, plusieurs outils sont à votre disposition pour vous permettre d’apprendre à reconnaître et à différencier ces espèces.

Vous pouvez également télécharger et imprimer

ce mini-guide

qui contient des fiches décrivant plus précisément chaque espèce de l'observatoire.

 

Saisir vos données

L'envoie de vos observations aux chercheurs est très rapide et ne devrait vous prendre que quelques minutes !

Avant de nous dire quelles espèces ont été vues, il faudra commencer par décrire l'environnement dans lequel vous avez réalisé vos observations : êtes vous en n ou rural ? des produits phytosanitaires ont-ils été utilisés ? Toutes ces informations sont susceptibles d’expliquer la répartition des êtres vivants observés. Cette description de l’environnement proche est appelée "Zone d’observation". Cette étape peut-être faite avant la séance avec les élèves et ne sera demandée qu'une seule fois.

Pour vous permettre de préparer la création de vos zones d’observations, voici

une liste des informations

qui vous seront demandées.

Titre de l'étape
Étape n°5 : Et plus si vous le souhaitez !
Texte

 

En mettant en place ce protocole, vous permettrez à vos élèves de découvrir, sur le terrain, une partie de la biodiversité présente dans votre établissement. Mais vous pouvez aller encore plus loin  !

Ainsi, en amont de la participation, vous pouvez faire réfléchir vos élèves à l’importance du respect du protocole. L’objectif est qu’ils comprennent que la standardisation induite par un protocole permet aux scientifiques de comparer les observations réalisées à un point A à celle d’un point B : la durée d’observation, la méthode d’observation sont les mêmes quels que soient l’endroit ou l’observateur. Outre le protocole qui doit être scrupuleusement respecté, les élèves comprennent la nécessité pour les chercheurs d’avoir de nombreuses données dans l’espace mais aussi dans le temps.

Après avoir participé, vous pourrez utiliser les résultats disponible sur le site pour, par exemple, comparer la richesse et la biodiversité de votre établissement à celle d’autres établissements. Ces comparaisons amèneront vos élèves à s’interroger sur les actions qui pourraient être mises en place pour favoriser la biodiversité de la cour (mise en e de parcelles par exemple). En renouvelant les observations, vous pourrez suivre l’impact de ces actions dans le temps.


Vous pouvez également réaliser des graphiques représentant les es présentes dans différentes zones de l’établissement. Ces graphiques permettent aux élèves de visualiser simplement qu’il y une différence importante entre deux milieux de la cour. Ils peuvent ensuite proposer des hypothèses pour expliquer les différences de peuplement (des facteurs tel que l’humidité ou la température par exemple).

De nombreuses activités pédagogiques vous sont proposées (voir le bloc "Pistes pédagogiques" ci-dessous). A titre d’exemple, nous avons élaboré des pistes pour que vos élèves apprennent à analyser des données à la manière d’un chercheur en écologie.

Protocole

Protocole escargots : Opération escargots

Pistes pédagogiquesVoici quelques propositions d’activités pouvant vous aider à intégrer cet observatoire à votre progression pédagogique.