Oiseaux des Jardins

Oiseaux des jardins est un observatoire co-fondé avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO). Son objectif est de fournir aux scientifiques des données sur la présence et l'abondance des oiseaux. Elles leurs permettront d'étudier les effets du climat, de l'urbanisation et des pratiques agricoles sur la diversité des oiseaux communs. C'est également un excellent moyen d'apprendre à reconnaître les oiseaux et d'observer leur comportement dans les cours d’école ou dans les parcs publics. Vous trouverez ici tous les éléments nécessaires à votre participation.

Titre pour la séquence "Étapes"
Comment participer ?
Etapes
Titre de l'étape
Étape n°1 : Se familiariser avec le protocole Oiseaux des jardins
Texte

 

Visionner la vidéo de présentation :

 

Le principe du protocole :

  1. Choisissez votre zone d’observation. L’observation doit se faire dans un espace bien délimité, au sein duquel vous êtes sûr(e) de bien voir, et donc de reconnaître, tous les oiseaux. Il peut s’agir d’une partie de la cour, une terrasse de l’établissement, un square ou un espace bien délimité d’un parc public.
    En hiver, vous pouvez également installer des mangeoires pour faciliter l’observation des oiseaux.

  2. Déterminez et comptez les oiseaux pendant 15 min. Notez tout d’abord la date de votre relevé, l’heure de début et de fin de la période d’observation, sachant que vous devez observer les oiseaux pendant 15 minutes. Pendant cette durée, notez le nombre maximal d’oiseaux de chaque e vus en même temps.

  3. Répétez vos observations aussi souvent que possible. Cet observatoire fonctionne tout au long de l’année, vous pouvez essayer de suivre les ns d’oiseaux de votre établissement en les comptant tous les jours, une fois par mois, ou même ponctuellement ! En répétant vos comptages, vous pourrez, par exemple, évaluer l’impact des saisons sur les oiseaux. Sachez enfin que plus vous participerez, plus vos informations seront utiles à nos chercheurs !

Titre de l'étape
Étape n°2 : Téléchargez le livret de participation
Texte

 

Pour participer, vous aurez besoin des documents suivants :

Titre de l'étape
Étape n°3 : Préparez et planifiez votre sortie ornithologique
Texte

 

Quand observer les oiseaux ?

Quand vous voulez, tous les jours, une fois par mois, ou même ponctuellement ! Vous pouvez observer les oiseaux et nous transmettre vos données tout au long de l’année. En hiver l’observation sera plus facile si vous placez une mangeoire.

 

Que prévoir avant ?

Préparez vos élèves !
En classe, entraînez vos élèves à utiliser la clé de détermination et à reconnaître les oiseaux à partir de photos. Vous pouvez également utiliser les quiz disponibles sur notre site.

Sur le terrain, les oiseaux étant souvent assez rapides, nous vous conseillons de demander à vos élèves de se faire faire une "photographie mentale" de l'oiseau avant d'utiliser la clé de détermination (vous pouvez par exemple leur demander d'observer la taille de l'individu, s'il a une couleur particulière, où se trouve cette couleur particulière...).

 

Matériel à prévoir :

Pour la classe :

  • des mangeoires avec des es ou des boules de graisse (en hiver, facultatif)

Par groupe de 3-4 élèves :

  • 1 livret de participation ;
  • 1 appareil photo (facultatif) ;
  • 1 parie de jumelles (facultatif).

 

Quelques précisions sur le protocole

Pourquoi observer les oiseaux pendant 15 minutes ?
Le protocole vous demande d’observer les oiseaux pendant 15 minutes pour pouvoir effectuer des comparaisons sur les données récoltées (si le temps d’observation n’est pas identique, les données sont difficilement comparables). 15 minutes est une durée raisonnable pour des élèves tout en donnant une bonne vision de la diversité aviaire aux chercheurs.


Quels oiseaux faut-il compter ?
Comptez uniquement les oiseaux posés dans la cour (ou dans un parc, un jardin...) et non ceux la survolant ! Il y a des exceptions à cette règle ! Vous pouvez, ainsi, compter les insectivores (les hirondelles ou les martinets par exemple) et les rapaces (l’Épervier d’Europe...) qui chassent au-dessus de votre lieu d’observation. Enfin, si vous observez une e qui n’est pas répertoriée dans la fiche de terrain, vous pouvez la prendre en compte et l’indiquer dans la rubrique « Notes ».

Que signifie « compter le nombre maximal d’individus » ?
Lors de vos observations, vous retiendrez le nombre maximal d’individus de chaque espèce observés en même temps. Ainsi, si vous comptez 5 mésanges bleues puis 7, puis encore 4, ne noterez que 7 et non 16 (5+7+4) car vous avez vu au maximum 7 mésanges en même temps et certaines sont peut-être venues deux fois.

Titre de l'étape
Étape n°4 : Identifiez et envoyez vos données
Texte

 

Quelques informations sur la détermination des oiseaux

En France, il existe plus de 500 es d'oiseaux, certaines sont très fréquentes et d'autres beaucoup plus rares. Avec ce protocole, nous nous intéressons uniquement à 52 espèces communes et susceptibles d'être rencontrées près des habitations. Dans le livret de participation, plusieurs outils sont à votre disposition pour vous permettre d’apprendre à reconnaître et à différencier ces espèces.

 

Saisir vos données

L'envoie de vos observations aux chercheurs est très rapide et ne devrait vous prendre que quelques minutes !

Avant de nous dire quelles espèces ont été vues, il faudra commencer par décrire l'environnement dans lequel vous avez réalisé vos observations : êtes vous en n ou rural ? avez-vous installé des mangeoires ? Toutes ces informations sont susceptibles d’expliquer la présence (ou l'absence !) d'oiseaux. Cette description de l’environnement proche est appelée "Zone d’observation". Cette étape peut-être faite avant la séance avec les élèves et ne sera demandée qu'une seule fois.

Pour vous permettre de préparer la création de vos zones d’observations, voici

une liste des informations

qui vous seront demandées.

Titre de l'étape
Étape n°5 : Et plus si vous le souhaitez !
Texte

 

En mettant en place ce protocole, vous permettrez à vos élèves de découvrir, sur le terrain, une partie de la biodiversité présente dans votre établissement. Mais vous pouvez aller encore plus loin  !

Ainsi, en amont de la participation, vous pouvez faire réfléchir vos élèves à l’importance du respect du protocole. L’objectif est qu’ils comprennent que la standardisation induite par un protocole permet aux scientifiques de comparer les observations réalisées à un point A à celle d’un point B : la durée d’observation, la méthode d’observation sont les mêmes quels que soient l’endroit ou l’observateur. Outre le protocole qui doit être scrupuleusement respecté, les élèves comprennent la nécessité pour les chercheurs d’avoir de nombreuses données dans l’espace mais aussi dans le temps.

Après avoir participé, vous pourrez utiliser les résultats disponible sur le site pour, par exemple, comparer la richesse et la biodiversité de votre établissement à celle d’autres établissements. Ces comparaisons amèneront vos élèves à s’interroger sur les actions qui pourraient être mises en place pour favoriser la biodiversité de la cour (installation de nichoirs, de mangeoires...). En renouvelant les observations, vous pourrez suivre l’impact de ces actions dans le temps.


Vous pouvez également réaliser des graphiques représentant les es présentes dans différentes zones de l’établissement. Ces graphiques permettent aux élèves de visualiser simplement qu’il y une différence importante entre deux milieux de la cour. Ils peuvent ensuite proposer des hypothèses pour expliquer les différences de peuplement (des facteurs tel que l’humidité ou la température par exemple).

Bien d’autres exploitations sont imaginables ! De nombreuses activités pédagogiques vous sont proposées (voir le bloc "Pistes pédagogiques" ci-dessous). A titre d’exemple, nous avons élaboré des pistes pour que vos élèves apprennent à analyser des données à la manière d’un chercheur en écologie.

Protocole

Protocole oiseaux : Oiseaux des jardins

Pistes pédagogiquesVoici quelques propositions d’activités pouvant vous aider à intégrer cet observatoire à votre progression pédagogique.